Les artistes

Sophie Itey

Collectif Les Morphogénistes

Artiste plasticienne et multimédia, née en 1977, à Bordeaux. Diplômée d’une maîtrise en Arts Plastiques de l’université de Bordeaux, et d’un Master 2 Pro Création Multimédia de l’université de Toulouse. Elle pratique de nombreuses disciplines à travers lesquelles elle développe une recherche pluridisciplinaire. Transversal, son travail se déploie à travers les champs des arts plastiques, de la performance et de la création scénique, ainsi que des Arts Numériques. Explorant les figures de la trace, de l’apparition et de la disparition, ses œuvres questionnent notamment la présence et l’altérité, à travers les espaces et les temporalités qu’elles instaurent.

Elle est aussi infographiste multimédia et développe de nombreux projets pédagogiques avec les enfants et donne différents cours et formations en infographie et design interactif et génératif.

Joseph Larralde

Collectif Les Morphogénistes

Musicien et programmeur audio, Joseph Larralde suit des études de composition électroacoustique au Conservatoire de Bordeaux et un Master en développement informatique multimédia à l’Université de Bordeaux. Il rejoint en 2006 le SCRIME, où il développe des outils pour la création musicale digitale et se produit comme méta-instrumentiste avec le trio électronique temps-réel Anahata. En 2011, il participe à la fondation du collectif Les Morphogénistes, au sein duquel il œuvre toujours en tant qu’artiste et programmeur. Il travaille à l’IRCAM de 2015 à 2018 comme chargé de recherche et développement au sein de l’équipe ISMM sur le projet européen RAPID-MIX. Après quelques années en tant que développeur freelance, il est développeur au SCRIME depuis 2023.
www.josephlarralde.fr/

William P

Artiste associé

Depuis 2008, William P (anciennement Monsieur Pixel) développe une pratique et des projets en arts numériques.
Après une expérience forte et singulière avec une performances multimédia co-créé avec une musicienne et une comédienne, il travaille sur des projets d’expositions et installations d’arts numériques (avec une importance donnée à l’interactivité avec les spectateurs). Les créations sont souvent des projets en solo mais il peut aussi s’agir de collaborations. En ce sens, Le projet Pigment Pixel, co-créé avec l’artiste voyageuse Sophie Bataille est un exemple de collaboration artistique mêlant technique numérique et plastique.

William P développe un intérêt pour les notions de narrations et expériences interactives. Si l’acte plastique est important, il s’agit aussi de raconter une histoire, d’apporter des émotions sensorielles. Les techniques de création visuelle sont numériques et contemporaines mais la recherche picturale fait souvent écho à des images et des approches parfois plus classiques (comme le tableau de paysage par exemple).
www.william-p.com